La recherche

Des systèmes complexes de plus en plus élaborés

Jean-François Lutz, responsable du laboratoire de Chimie Macromoléculaire de Précision et Jean-Marie Lehn, responsable du laboratoire de Chimie Supramoléculaire, cherchent à comprendre les liens de cause à effet entre la structure moléculaire de macromolécules très simples et leur auto-organisation supramoléculaire en des assemblages très compliqués.

Des cristaux très soudés

Une équipe de chercheurs du Laboratoire de Chimie de la Matière Complexes (CNRS/Université de Strasbourg) offre un nouvel outil dans la conception de matériaux intelligents. Utilisant la méthode de « tectonique moléculaire », ces chercheurs ont conçu une soudure de cristaux. Leurs résultats ont été publié dans le Journal of American Chemistry Society.

Découverte grâce au la microscopie à effet tunnel

Des chercheurs du Laboratoire de Nanochimie et du Laboratoire de Chimie Supramoléculaire de l'Institut de Science et d'Ingénierie Supramoléculaires (CNRS / Université de Strasbourg) ont réussi à visualiser à l'échelle sub-moléculaire la formation et l'interconversion de diimines aliphatiques sur une surface de graphite grâce à la microscopie à effet tunnel.

De nouveaux complexes de métaux de transition

Des chercheurs du Laboratoire de chimie de coordination (CNRS), en collaboration avec des équipes du Laboratoire de chimie moléculaire (CNRS / Unistra) ont mis au point la synthèse d'une nouvelle famille de complexes de cuivre(I) phosphorescents et ont ensuite caractérisé leurs propriétés.

Une nouvelle approche en chimie supramoléculaire du graphène

Des chercheurs du Laboratoire de Nanochimie de l'Institut de Science et d'Ingénierie Supramoléculaires et de l'Institut de Physique et Chimie des Matériaux de Strasbourg (CNRS / Université de Strasbourg), en collaboration avec l'Université de Manchester (Royaume-Uni), l'Université Humboldt de Berlin (Allemagne), le Conseil National de la Recherche de Bologne (Italie) et « Helmholtz-Zentrum Berlin » (Allemagne), ont mis au point une nouvelle approche supramoléculaire pour améliorer l'exfoliation en phase liquide du graphène à l'aide de composés aliphatiques.

Dispositifs et muscles moléculaires

Des chercheurs de l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (CNRS / Université de Strasbourg) viennent de synthétiser de nouvelles molécules capables d'effectuer des mouvements couplés d'extension-contraction de manière réversible, comparables à des muscles moléculaires.

Des molécules dipolaires pour améliorer une interface

Une collaboration entre physiciens de l’Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (CNRS / Université de Strasbourg) et chimistes de l’institut de chimie de Strasbourg (CNRS / Université de Strasbourg) a permis de mettre en évidence l’utilité d’une nouvelle classe de molécules pour optimiser les dispositifs d’électronique organique.

Des progrès pour des monomères sous contrôle

Dans la revue Science, une équipe de l’Institut Charles Sadron (CNRS), menée par Jean-François Lutz, décrit les récents progrès obtenus pour préparer des polymères synthétiques possédant des séquences ordonnées de monomères.