Découvrez les start-ups issues des laboratoires du pôle chimie

BrightSens Diagnostics

MedTech Diagnostic in vitro Biomarqueurs ARN / Diagnostic moléculaire

Créée en 2021 et lauréate du Concours d’Innovation I-Lab 2021, BrightSens Diagnostics développe une technologie de rupture dans le diagnostic moléculaire. Son innovation, issue du Laboratoire de Bioimagerie et Pathologies dirigé par Andrey KLYMCHENKO (UMR CNRS 7021 / Université de Strasbourg) permettra de faciliter et d’accélérer la détection de maladies et d’optimiser le suivi des patients. A la clé : des tests de dépistage et de diagnostic précoce simples, rapides, économiques et écologiques, avec deux premières voies d’applications en oncologie et virologie.

Actualité

BrightSens Diagnostics : la start-up strasbourgeoise classée parmi les 100 start-up où investir en 2022 par le magazine Challenges

MicroOmix

Biologics / Secretomic / Single-cell

Créée en 2021 par Alain WAGNER, MicroOmix développe une solution de criblage haut débit de cellules en fonction des molécules qu’elles sécrètent. Cette solution est fondée sur un système de détection exclusif et breveté qui permet de lire individuellement les messages envoyés par chaque cellule. Elle permet d’isoler et récupérer des cellules vivantes répondant à une fonction biologique ciblée, ouvrant une nouvelle voie expresse de découverte dans les domaines des anticorps, l’immuno-oncologie, et des thérapies cellulaires…

MicroOmix ambitionne de développer un instrument ainsi que des kits de consommables qui apporteront de façon simple et abordable des solutions aux besoins croissants de la recherche et l’industrie du Biomédicament dans le développement d’anticorps thérapeutiques et de thérapies cellulaires.

MicroOmix, de la recherche à la start-up

Qfluidics

Biotech Chimie Dispositifs médicaux Ferrofluides / Microfluidique/ Pompe

Créée en 2019 et issue des recherches menées au sein du Laboratoire des Systèmes Complexes hors-équilibre, dirigé par Thomas HERMANS, Qfluidics propose une technologie de pompage douce aux performances accrues en mesure de transporter les liquides fragiles (cellules vivantes, protéines, sang) sans les endommager grâce à sa technologie brevetée de « tube-liquide ». La start-up a été lauréate du Grand Prix au concours national i-Lab 2020, le plus grand concours d’innovation deep tech de France.

SuperBranche

Diagnostic précoce/Nanomatéiraux/Thérapie ciblée

La start-up Superbranche, fondée en 2019 par deux chercheuses, Delphine FELDER-FLESCH et Sylvie BEGIN-COLIN, commercialise des nanoparticules dendritiques et magnétiques qui faciliteront le diagnostic précoce et la thérapie ciblée de cancers.

Superbranche a été lauréate du Grand Prix au concours national i-Lab 2019, le plus grand concours d’innovation deep tech de France.

Actualité

SuperBranche : la start-up strasbourgeoise classée parmi les 100 start-up où investir en 2021 par le magazine Challenges

SPARTHA Medical

Dispositif médicaux / Infection / Résistance bactérienne

SPARTHA Medical développe des revêtements multifonctionnels, invisibles et dérivés de substances naturelles. Ces revêtements ont des propriétés antimicrobiennes, antivirales et anti-inflammatoires et sont proposées aux fabricants de dispositifs medicaux ou au grand public.

Créée en 2019 au sein du Laboratoire INSERM Biomatériaux et bio-ingénierie adossé à l’ECPM, Spartha Medical développe un spray biocide antiviral et antimicrobien d’origine naturelle qui pourrait éliminer le virus SARS-COV-2 de n’importe quelle surface. Cette avancée bénéficie de 20 ans d’expertise dans la production de matériaux en biopolymères destinés à protéger les implants médicaux des bactéries et autres microbes.

La start-up a été lauréate du Grand Prix au concours national i-Lab 2019, le plus grand concours d’innovation deep tech de France.

Actualité

SPARTHA Medical : la start-up strasbourgeoise classée parmi les 100 start-up où investir en 2021 par le magazine Challenges

Blackleaf

Production française écologique de graphène et développement d’applications de revêtements pour tous les secteurs de l’industrie.

Créée en 2018 par Cuong PHAM-HUU et Housseinou BA, Blackleaf révolutionne la production de graphène et développe de multiples applications pour ses clients dans divers domaines comme l’aéronautique, le pétrolier, le luxe ou le textile pour des applications de chauffage, de conduction électrique sur polymère, d’anticorrosion, de filtration ou encore de lubrification. Les applications  sont clairement adaptées aux grands défis du développement durable, grâce à son procédé de production écologique et scalable (production en grande quantité et coûts 100 fois moins cher) notamment pour la conversion et le stockage de l’énergie (batteries, ect..) La start up a été lauréat du Grand Prix au concours national i-Lab 2021, le plus grand concours d’innovation deep tech de France.

Actualité

Blackleaf: la start-up strasbourgeoise classée parmi les 100 start-up où investir en 2022 par le magazine Challenges

BIODOL Therapeutics

Médicaments & Thérapies Innovantes

Créée en 2015, BIODOL Therapeutics est une start-up du Laboratoire d’Innovation Thérapeutique (Didier ROGNAN, UMR 7200) issue d’un travail collaboratif avec l’Institut des Neurosciences de Montpellier.

Cette société, lauréate du concours I-lab de BpiFrance et considérée par le magazine Challenges comme une des 100 start-up françaises dans laquelle investir en 2018, développe le tout premier traitement spécifique des douleurs neuropathiques, une maladie chronique qui affecte 7 à 10 % de la population française, à partir de sa technologie protégée d’inhibiteurs extracellulaire du récepteur tyrosine kinase FLT3. L’interaction entre FLT3 et le récepteur mu opiacé ouvre en outre une application de ses inhibiteurs de FLT3 à toutes les douleurs chroniques, en co-administration avec des opiacés. Les premières études cliniques sont prévues pour 2021-2022.

Actualité

2020 : Biodol Therapeutics reçoit 4,5 millions d'euros pour faire progresser son nouveau médicament contre la douleur dans une série A dirigée par V-Bio Ventures, avec l'objectif d'atteindre la clinique au début de 2023.