h

Une nouvelle méthode de revêtement fluorescent pour les instruments en chirurgie mini-invasive

 

La chirurgie mini-invasive est une technique chirurgicale limitant le traumatisme opératoire. Elle permet au chirurgien d’atteindre sa cible par des incisions de l’ordre du cm, grâce à l’utilisation d’instruments couplés à un système d’imagerie vidéo. Cette technique chirurgicale est de plus en plus pratiquée car elle permet de sécuriser le geste chirurgical et d’apporter un meilleur confort au patient en post-opératoire.

Son déploiement s’est accompagné de nouvelles techniques de visualisation et d’imagerie, notamment la fluorescence qui permet de visualiser au sein du corps et en cours d’opération l’émission d’un traceur fluorescent et ainsi de guider avec plus de précision le geste chirurgical.

h

L’objectif des travaux mené par Andrey Klymchenko (Laboratoire de Biophotonique et Pharmacologie – UMR 7213 – Université Strasbourg/CNRS), en partenariat avec Michele Diana, Directeur d’unité de recherche endo-laparoscopique (IHU/IRCAD) est de développer une nouvelle méthode de revêtement fluorescent au bénéfice de la chirurgie guidée par fluorescence. Ce nouveau revêtement fluorescent est constitué par un polymère et une molécule présentant de très bonnes performances en fluorescence (brillance, photostabilité…). Il est stable, ne perd pas de luminosité sur la durée ou en profondeur, et permet de recouvrir différents supports (acier inoxydable, silicone…).

A terme, ce revêtement pourrait permettre de pratiquer une chirurgie guidée par de l’imagerie par fluorescence combinée à l’utilisation d’instruments chirurgicaux fluorescents.

La recherche en bref