Actualités > Le campus de Strasbourg
Retour

Lancement des nouveaux Instituts Thématiques Interdisciplinaires : une ambition unique dans le paysage universitaire français

Lancés en janvier 2021, les 15 nouveaux Instituts Thématiques Interdisciplinaires (ITI) reposent sur une structuration unique du lien « recherche-formation » en associant un cluster de laboratoires académiques à une école de recherche (une graduate school à l’anglosaxonne formant les étudiants du master jusqu’à la fin de leur doctorat). Ces nouveaux instituts sont co-portés par l’Université de Strasbourg, le CNRS et l’Inserm. Parmi eux, quatre instituts sont liés à la chimie aux frontières de la biologie, physique et science des matériaux: l’ITI Chimie des Systèmes Complexes, l’Institut du Médicament de Strasbourg, l’ITI Matériaux hiérarchiques et fonctionnels pour la santé, l’environnement et l’énergie et l’ITI Sciences quantiques et nanomatériaux.

L’ITI Chimie des Système Complexes (CSC)

La Chimie des Systèmes Complexes est un domaine de recherche reconnu à l’international comme un domaine émergent pour la chimie du 21ème siècle. Historiquement, Jean-Marie Lehn, professeur émérite à l’Université de Strasbourg et prix Nobel de chimie, en est l’un des pionniers. Ce nouvel institut réunit 250 chercheurs qui mettent en œuvre les concepts de chimie moléculaire et supramoléculaire en utilisant les propriétés d’auto-organisation et d’auto-assemblage de la matière pour développer des architectures chimiques pouvant détecter, manipuler ou véhiculer de l’information ciblée. Ce domaine pluridisciplinaire trouve des applications dans les domaines de la santé, des matériaux, de l’environnement et des technologies de l’information et de la communication.

En complément des activités de recherche de pointe, l’Institut intègre la très exigeante Ecole Universitaire de Recherche CSC, une graduate school sur le modèle anglo-saxon qui sélectionne des étudiants brillants à l’international pour leurs parcours exemplaires. Ces futurs chercheurs suivent un parcours pluridisciplinaire en chimie en anglais durant leurs 2 années de Master et sont immergés dans les laboratoires de recherche durant 14 mois d’expérimentation. Les étudiants sont également formés à la culture d’entreprise (cours industriels, cursus management et leaderships, stages en entreprises). Ce Master est intégré au PhD dont l’école assure le financement sur 3 ans des doctorants, une ambition soutenue par la Fondation pour la Recherche en Chimie qui a fait de la recherche de fonds pour l’école un de ses projets prioritaires avec 1,2 M€ de dons déjà récoltés sur un objectif de 4,2M€.

Via un don de 130k€ sur 3 ans (soit 52k€ après déduction fiscale), les entreprises mécènes soutiennent un étudiant durant toute la durée de sa thèse. Grâce à la générosité des donateurs, cet institut et son école constituent une force d’attraction pour un vivier d’étudiants multiculturels formés au management de l’innovation, des jeunes chimistes qui participeront au développement de nouveaux axes de recherche à long terme en lien avec les enjeux sociétaux des entreprises. L’école de l’ITI CSC promet d’être le terreau des chercheurs académiques prometteurs de demain et des futurs cadres scientifiques de l’industrie chimique.

En savoir plus : https://icfrc.fr/iti-csc/

L’Institut du Médicament de Strasbourg (IMS)

L’IMS répond aux enjeux de la filière du médicament : produire une recherche de pointe jusqu’au stade préclinique, promouvoir l’innovation technologique via la création de start-ups et former la nouvelle génération de chercheurs au management de l’innovation du médicament.

L’institut repose sur une structure intégrée composée de 3 pôles collaborant en étroite synergie : Medalis, son pôle de recherche du médicament, Euridis, son école de management de l’innovation du médicament, et Inedis, son pôle de maturation des start-ups. Par son modèle original et la complémentarité de ses trois structures, l’IMS s’insère durablement à la base de la chaîne de valeur du médicament. Chacune de ces 3 structures est accompagnée par la Fondation en proposant aux entreprises de soutenir :

  • Le centre de recherche Medalis via la création d’un fonds à leur nom pour générer de nouvelles avancées technologiques et pérenniser une brigade de chercheurs compétents sur le campus.
  • L’incubateur Inedis via la création d’un fonds dédié au développement des start-ups du médicament les plus prometteuses.
  • L’école Euridis en soutenant de jeunes chercheurs lors du Challenge DDD (Drug Discovery and Development), un projet de recherche entrepreneurial jusqu’à la création d’une start-up.

Dès le lancement de l’Institut, le groupe de courtage en assurances Roederer a soutenu le challenge DDD. L’entreprise avait lancé un appel à projet en janvier 2021 à destination des associations caritatives et de la recherche médicale. La renommée de Medalis et son modèle unique de suivi de projets jusqu’à la start-up a séduit le groupe. Pour Geoffroy Roederer (Président du groupe Roederer), ce don contribue à des objectifs aussi nobles que stratégiques : relocaliser la production du médicament sur notre territoire et encourager l’émergence de nouvelles thérapies au cœur de l’Europe.

 

 

Pour en savoir plus : https://ims.unistra.fr/entreprises/

L’ITI Matériaux hiérarchiques et fonctionnels pour la santé, l’environnement et l’énergie (HiFunMat)

Intégrant les connaissances fondamentales de la chimie, de la physique et de la biologie, HiFunMat développe et caractérise de nouveaux matériaux composites afin d’atteindre des propriétés et des applications remarquables.

La conception de ces matériaux est basée sur le contrôle à plusieurs échelles de la composition et disposition dans l’espace tridimensionnelle des composants. Des briques élémentaires (multi)fonctionnelles, telles que des (macro)molécules, des (nano)particules…, seront assemblées par des approches innovantes (impression 3D, microfluidique, mousses ou assemblages multi-étapes …).

En s’inspirant des systèmes du vivant qui traitent des informations et s’adaptent en réponse à un stimulus, HiFunMat travaillera sur des « matériaux actifs » possédant des propriétés proches.

Comme les autres ITI, cet institut ne se limite pas à ses chercheurs mais dispose d’une formation interdisciplinaire par la recherche, du master au doctorat. L’Objectif est de répondre à une demande forte du monde industriel pour des personnes ayant une solide formation en science des matériaux en proposant une formation adaptée et interdisciplinaire pour appréhender toutes les dimensions de l’innovation et de la valorisation, ce qui est indispensable pour répondre aux futurs défis sociaux (énergie, environnement, santé).

Pour en savoir plus : https://iti-hifunmat.unistra.fr/

L’ITI Sciences quantiques et nanomatériaux (QMat)

L’institut QMat répond à une demande émergente et globale de recherche de pointe et d’enseignements dans les domaines des sciences quantiques et de la nanotechnologie.

Chacun de ses membres partage la même vision scientifique : permettre la transition, critique, des sciences quantiques fondamentales vers l’innovation, visant des applications dans le monde actuel. L’approche de QMat repose sur trois axes :

  • Explorer les phénomènes de cohérence quantique – permettant une meilleure compréhension fondamentale de propriétés de la matière aux petites échelles,
  • Exploiter les symétries issues de systèmes de dimensions réduites,
  • Combiner les propriétés de nano-systèmes – évoluant des propriétés aux fonctions, dans le but de développer de nouveaux matériaux intelligents et dispositifs.

Cet institut forme également du master au doctorat des étudiants spécialistes des sciences quantiques et nanomatériaux. Ces futurs chercheurs bénéficieront des partenariats industriels de l’école via des stages et des cours de « soft-skills » afin de les préparer à une carrière dans l’univers de l’innovation technologique. Un programme ambitieux très diversifié pour combler le fossé entre carrières universitaires et industrielles.

Pour en savoir plus : https://www.unistra.fr/index.php?id=32884