Jean-Pierre Sauvage, prix Nobel de Chimie

Jean-Pierre Sauvage, professeur émérite de l’Université de Strasbourg et membre de l’Académie des sciences, s’est vu décerner le prix Nobel de Chimie.

Une reconnaissance des plus prestigieuse pour la recherche strasbourgeoise.

 

La Fondation pour la Recherche en Chimie se félicite de l’attribution du prix Nobel de chimie 2016 à l’un de ses membres Jean-Pierre Sauvage, professeur émérite de l’Université de Strasbourg et membre de l’Académie des sciences.

Il partage ce prix avec l’Ecossais James Fraser Stoddart, de l’Université Northwestern, et le Néerlandais Bernard Feringa, de l’Université de Groningue.

h

Des recherches à forte application industrielle autour de la conception et la synthèse de machines moléculaires

 

Cette distinction récompense des travaux pionniers sur la conception et la synthèse de machines moléculaires, des molécules capables de se mettre en mouvement de façon contrôlée, en réponse à différents signaux, comme un apport d’énergie par exemple, à l’image des mouvements générés par les muscles ou encore les moteurs. Comme le souligne le jury du Nobel, « le moteur moléculaire se trouve aujourd’hui au même stade que le moteur électrique dans les années 1830, lorsque les scientifiques exposaient des manivelles et des roues, sans savoir que cela mènerait aux trains électriques, au lave-linge, aux ventilateurs et aux mixeurs ».Jean-Pierre Sauvage expliquait alors  « Ce thème de recherche, très restreint à l’origine par le nombre de chercheurs s’y intéressant, s’est transformé en un domaine très vaste et extrêmement actif, dont le développement depuis une quinzaine d’années a été spectaculaire. » Des applications concrètes pourraient intéressées les industriels dans le développement de nouveaux matériaux, de capteurs, de systèmes de stockage d’énergie ou encore en nanomédecine.

 

Une longue tradition d’excellence à Strasbourg qui se poursuit : 3 prix Nobel de chimie en activité

 

Jean-Pierre Sauvage, né en 1944 à Paris, a effectué sa thèse à l’Université Louis Pasteur de Strasbourg en 1971, sous la direction de Jean-Marie Lehn, futur Nobel de chimie (1987). Après un post-doctorat à l’Université d’Oxford, il revient à Strasbourg, où il est nommé directeur de recherche en 1979, puis professeur émérite en 2009, au sein de l’Institut de Science et d’Ingénierie Supramoléculaires.

Jean-Pierre Sauvage poursuit la tradition d’excellence initiée par Jean-Marie Lehn, dont il a été l’élève, et Martin Karplus. Toute la communauté strasbourgeoise se réjouit de cette nouvelle reconnaissance de l’excellence des travaux qui sont menés sur le campus.

 

Nos actualités