Étoiles de l’Europe 2019 : un projet strasbourgeois récompensés

Ce prix récompense des projets de grande qualité, portés par des équipes françaises engagées dans un réseau européen. Le projet lauréat strasbourgeois, iSwitch, a pour but de faire émerger les leaders scientifiques de demain dans les domaines émergents de la science des matériaux et des nanosciences.

Des équipes françaises à la tête de réseaux européens d’envergure

Onze équipes françaises, ayant coordonné un projet européen, ont été mises à l’honneur lors de la septième édition des Étoiles de l’Europe qui s’est déroulée le 10 décembre 2019 à l’issue du Forum Horizon 2020. Décerné par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le trophée des Étoiles de l’Europe est un encouragement adressé à l’ensemble de la communauté française de recherche et d’innovation, publique et privée, à participer au programme-cadre européen Horizon 2020.

h

Les onze lauréats 2019 ont été sélectionnés par un jury de haut niveau pour la qualité scientifique et la dimension internationale de leur projet. Pour cette septième édition 2019, le jury a également porté son attention sur les retombées économiques, technologiques et sociétales suscitées, ainsi que sur la dimension pluridisciplinaire et inclusive du projet, en particulier à l’attention des femmes et des jeunes chercheurs.

iSwitch, faire émerger les leaders scientifiques de demain

Ce projet européen, coordonné par le Prof Paolo Samori de l’Université de Strasbourg, s’appuie sur un réseau composé de 14 partenaires interdisciplinaires universitaires et industriels issus de 7 pays européens différents (France, Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Royaume-Uni et Suisse). ISwitch offre une formation de premier plan à la fois pluridisciplinaire et suprasectorielle à de jeunes chercheurs talentueux, dans le but de faire émerger la future génération de scientifiques à la pointe des nouvelles avancées technologiques. Concrètement, iSwitch a offert à 15 talents une formation de très haut niveau, à l’interface entre la chimie, la physique et l’ingénierie dans les domaines émergents de la science des matériaux et des nanosciences. Une multitude d’initiatives a été organisée : écoles d’été, ateliers thématiques, conférences internationales, contribution à des activités de recherche ambitieuses, détachements dans les laboratoires universitaires ou industriels partenaires.

 

BASF et Strasbourg : une longue histoire

ISwith offre une formation par la recherche, menée à bien grâce à l’implication des meilleurs spécialistes en Europe de diverses disciplines, issus du monde académique et du privé.

Cette réussite est marquée par un partenariat historique fort entre BASF, leader mondial de l’industrie chimique, et l’Université de Strasbourg. Ces liens se sont resserrés au travers d’un laboratoire BASF, installé dès 2003 dans les locaux de l’Institut de Science et d’Ingénierie Supramoléculaires (ISIS) fondé par Jean-Marie Lehn. Ce laboratoire est devenu quelques années plus tard l’un des piliers du programme mondial de recherche BASF appelé JONAS (Joint Research Network on Advanced Materials and Systems) sur les matériaux et systèmes avancés.

Un modèle de réussite et des avancées scientifiques prometteuses

Le projet iSwitch a contribué à l’avancement de la science et de la société. Les connaissances fondamentales acquises grâce au programme ont conduit à des avancées majeures dans le domaine des dispositifs (opto)électroniques basés sur des architectures supramoléculaires auto-assemblées, dont les applications sont nombreuses : les textiles intelligents, le diagnostic médical, les dispositifs biocompatibles (rétine et muscles artificiels), les ordinateurs quantiques ou encore la cryptographie.

Les entreprises partenaires capitalisent sur ces découvertes scientifiques en les faisant passer à un niveau technologique supérieur. Les technologies développées dans iSwitch auront un impact positif sur le bien-être, la santé et la sécurité des citoyens européens, contribuant ainsi à la transition vers une société fondée sur la connaissance, durable et axée sur les citoyens.

Nos actualités