L’école d’ingénieurs de chimie strasbourgeoise (ECPM) récolte 24 500€ pour ses élèves les plus touchés par la crise sanitaire

De nombreux étudiants financent leurs études en travaillant en dehors de leurs heures de cours. Certains ont été durement impactés par la crise de la COVID-19 et ont perdu la majorité de leurs revenus depuis mars. Consciente de cette situation exceptionnelle, l’Ecole européenne d’ingénieurs de Chimie, Polymère et Matériaux (ECPM) a décidé de lancer un appel aux dons auprès de ses anciens élèves pour aider les étudiants les plus précaires, une initiative largement relayée par les alumni qui a permis de récolter 24 500€ en trois mois.

La crise sanitaire n’épargne pas les élèves ingénieurs de l’ECPM. Si aucun n’a été gravement atteint par la COVID-19, certains se trouvent en grande difficulté financière. Soucieuse du bien-être des étudiants, L’Association des Ingénieurs de Chimie Strasbourg (AICS) possède depuis de nombreuses années une caisse de secours dédiée aux élèves de l’ECPM en situation de précarité, mais les moyens exceptionnels nécessaires à l’assistance de tous ces étudiants dépassaient de loin les fonds disponibles. L’ECPM et l’association ont alors fait appel à la solidarité des anciens de l’école et la collecte des dons a été réalisée par la Fondation pour la Recherche en Chimie. De cette manière, chaque donateur a pu bénéficier de la défiscalisation d’une partie de son don, un avantage qui a encouragé les plus généreux des anciens à soutenir massivement les élèves, plusieurs dons de particuliers d’une valeur de 1000€ ont été réalisés.

Cette collecte a permis, par exemple, d’aider des élèves, dont le job d’appoint ou le stage a été suspendu, à payer leur loyer, leur connexion internet ou à remplacer un équipement informatique défectueux essentiel en cette période de cours et d’examens à distance.

La direction de l’ECPM suit individuellement chaque élève en difficulté, fait le point sur sa situation financière et fixe avec l’étudiant(e) le montant et le fléchage de la dépense. Aucune somme n’est versée directement à l’élève mais le paiement est effectué directement auprès du propriétaire ou du fournisseur de l’équipement.

h

Une élève bénéficiaire de la caisse de secours témoigne :

« Originaire d’un pays étranger, je suis restée en France même après la fermeture de l’école. Je vis seule dans une résidence universitaire. J’ai rencontré des difficultés financières pour payer mon loyer, surtout que les virements en provenance de mon pays d’origine sont suspendus en dollars et en euros à cause de la crise économique. Il était déjà difficile de trouver un job avant le confinement en raison de mon emploi du temps chargé et c’est encore moins possible maintenant dans cette situation. J’ai informé la direction de l’école de mes difficultés et Mme Hubscher, la directrice des études, a fait le point avec moi sur ma situation financière. J’ai pu bénéficier d’une aide pour payer trois mois de loyer. L’aide a été suffisante puisqu’elle m’a permis de couvrir l’une de mes plus grosses dépenses. »

 

Cet appel au don a été très suivi par les anciens de l’école visiblement touchés par la situation des étudiants les plus précaires. Au total, ce sont 24 500€ qui ont été récoltés une solidarité exemplaire dont la directrice de l’ECPM, Sylvie Bégin, se félicite :

« Devant le désarroi de certains élèves et la précarité de leurs situations, nous devions réagir vite. AICS a joué un rôle moteur pour relayer l’appel aux dons auprès des anciens de l’école, une communication qui s’est révélée très efficace, nous avons été agréablement surpris du succès de cette mobilisation. Certains alumni ont donné par solidarité mais aussi car ils étaient fiers de leur école et ses valeurs. Nous sommes très touchés et infiniment reconnaissants car nous avons pu porter assistance à un grand nombre d’élèves dans des situations extrêmement délicates ».

 

Si vous souhaitez aider les étudiants en difficulté de l’ECPM : http://dons-ecpm.unistra.fr/

Nos actualités