Des matériaux multicouches hybrides organiques–inorganiques aux propriétés électroniques et optiques uniques

Des avancées scientifiques publiées dans la revue Nature Communications.

Des chercheurs du Laboratoire de nanochimie de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (CNRS / Université de Strasbourg), en collaboration avec l’Université de Mons, l’Institut Max-Planck de recherche sur les polymères (Allemagne) et l’Université technique de Dresde (Allemagne), ont élaboré une nouvelle stratégie supramoléculaire basée sur l’auto-assemblage de briques organiques appropriées sur du graphène pour créer des potentiels périodiques 1D ajustables, ouvrant ainsi la voie à la réalisation de matériaux multicouches hybrides organiques–inorganiques aux propriétés électroniques et optiques uniques.

 

Référence

Marco Gobbi, Sara Bonacchi, Jian X. Lian, Yi Liu, Xiao-Ye Wang, Marc-Antoine Stoeckel, Marco A. Squillaci, Gabriele D’Avino, Akimitsu Narita, Klaus Müllen, Xinliang Feng, Yoann Olivier, David Beljonne, Paolo Samorì & Emanuele Orgiu
Periodic potentials in hybrid van der Waals heterostructures formed by supramolecular lattices on graphene
Nature Communications 21 mars 2017
DOI : 10.1038/ncomms14767

 

Nos actualités