Nos actualités

Des biomatériaux innovants pour lutter contre les maladies nosocomiales

Les infections contractées à l’hôpital, appelées infection nosocomiales, touchent 1 patient sur 20 ayant séjourné dans un établissement hospitalier. Ces infections peuvent survenir lors de l’implantation d’un dispositif médical (pacemakers, défibrillateurs, etc.), des technologies de plus en plus utilisées face au vieillissement de la population. En réponse à cet enjeu de santé publique, des chercheurs strasbourgeois ont mis au point un revêtement anti-inflammatoire, antimicrobien, 100% naturel destiné à limiter ces infections et le rejet des dispositifs médicaux. Cette nouvelle technologie s’apprête à conquérir un marché porteur qui sauvera des nombreuses de vies.

Bain de lumière pour l’électronique supramoléculaire

Des chercheurs du Laboratoire de nanochimie, en collaboration avec l’Université de Mons (Belgique), l’Université Humboldt de Berlin (Allemagne) et l’Université de Trente (Italie), ont crée des réseaux moléculaires photocommutables sur des matériaux bidimensionnels et les ont exploités pour fabriquer des dispositifs hybrides de haute performance dont la réponse électrique peut être contrôlée par la lumière.

Pleins feux sur les cristaux moléculaires pour l’électronique organique

Des chercheurs du Laboratoire de nanochimie de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (Université de Strasbourg / CNRS) ont mis au point une nouvelle technique de fabrication douce permettant de réaliser des composants électroniques organiques flexibles et performants à partir de cristaux moléculaires. Ces travaux sont parus dans la revue Journal of the American Chemical Society.

AXA réinvente la médecine avec l’Université de Strasbourg

Le Fond AXA pour la Recherche soutient l’excellence de l’Université de Strasbourg avec un financement important de 2,25 millions d’euros. Ce don majeur a permis la création de la chaire en chimie supramoléculaire et le recrutement exceptionnel de Luisa De Cola, professeure de premier plan au niveau international. Au sein de son laboratoire d’excellence, elle et son équipe inventent la chimie du XXIe siècle, où les nanotechnologies rencontrent la nanomédecine pour créer de nouveaux traitements contre les maladies liées à l’âge. Depuis trois ans, les deux projets phares de la chaire ont remporté plusieurs succès : trois brevets, vingt publications et, très prochainement, la valorisation de ces résultats par la création d’une spin-off.

Medalis : le succès de la recherche publique contre le cancer et l’inflammation

Le Centre de recherche du médicament Medalis développe un modèle novateur de la recherche médicale publique. L’objectif est de détecter les inventions à fort potentiel de valorisation et d’encourager leur transfert technologique rapide vers les entreprises pharmaceutiques ou de biotechnologies. En six ans, Medalis est devenu le meilleur réseau académique de découverte de médicaments en France. Sont inscrits à son palmarès : « un trophée de l'innovation », douze brevets et cinq start-ups. Et la relève est déjà assurée avec la création prochaine de deux nouvelles start-ups et le suivi de dix-huit projets collaboratifs.