Actualités > Le mécénat
Retour

BASF : 20 ans de partenariat avec l’Université de Strasbourg marqué par un soutien renouvelé au pôle de recherche en chimie

BASF et Strasbourg : une alliance de longue date

La collaboration entre BASF et l’Université de Strasbourg est historique. Cette alliance a démarré en 2003, lorsqu’un laboratoire BASF s’est installé dans les locaux de l’Institut de Science et d’Ingénierie Supramoléculaires (ISIS). Ce laboratoire est devenu quelques années plus tard l’un des piliers du programme mondial de recherche BASF appelé JONAS (Joint Research Network on Advanced Materials and Systems). En 2007, BASF accompagne la création de la Fondation pour la Recherche en Chimie et en devient membre fondateur. Son engagement et sa confiance, en font un partenaire majeur de l’université et un des plus grands mécènes du pôle de recherche en chimie à Strasbourg.

« C’est avec fierté que nous construisons chaque jour des relations avec ses chercheurs grâce à un laboratoire industriel sur le campus, pour favoriser l’émergence de solutions innovantes plus rapidement, en adéquation avec les attentes de la société. Notre priorité, liée à notre métier de « créateur de chimie », est le soutien à l’éducation, la promotion de la science et de la chimie et le développement d’innovations durables : c’est pourquoi BASF est fier de s’associer à ce lieu d’échange et de créativité ! »

Thierry Herning – Président de BASF France

BASF choisit Strasbourg pour organiser sa conférence de l’Europe

Dans le cadre des Conférences sur l’avenir de l’Europe organisées à l’initiative de la Commission Européenne, le groupe BASF a organisé une série de tables rondes dans plusieurs pays de l’Union Européenne. Après la Suède, c’était au tour de la France d’accueillir un nouveau débat. Fort de l’excellence de sa recherche en chimie et de son partenariat historique, Thierry Herning, Président de BASF France, a choisi l’Université de Strasbourg et la Fondation pour la Recherche en Chimie pour co-organiser cet évènement en France, en présence notamment du prix Nobel de chimie strasbourgeois Jean-Marie Lehn, du chimiste Marc Fontecave, membre de l’Académie des Sciences et professeur au Collège de France, de l’eurodéputée Fabienne Keller et de Saori Dubourg, membre du Conseil d’Administration de BASF SE.

L’objectif de cet évènement était de réunir scientifiques, politiques, entrepreneurs et membres de BASF pour discuter des façons dont chacun peut répondre aux enjeux écologiques de demain autour de la neutralité carbone, débat que les étudiants et lycéens ont pu activement suivre pour se sensibiliser à ces enjeux. Il n’y a aucun doute : les alliances entre les industriels et les laboratoires académiques feront partie des solutions pour y arriver.

Un soutien renouvelé en 2022

Après un soutien cumulé d’une valeur de 1,5 M€ depuis la création de la fondation, le groupe BASF a renouvelé son engagement via un don de 100 000€, reconductible annuellement et à durée indéterminée. Ce nouveau don est une ressource précieuse et marque l’engagement du groupe BASF pour soutenir l’excellence de la communauté de chimie strasbourgeoise, reconnue première université en chimie dans l’Union Européenne. Ce soutien permettra de financer des projets de recherche ambitieux, porteurs de solutions en santé, en matériaux et développement durable. Une sélection très exigeante est assurée par le conseil scientifique de la Fondation pour la Recherche en Chimie, qui joue un rôle clé dans le choix des projets les plus novateurs. Ces fonds sont essentiels pour beaucoup de chercheurs strasbourgeois, comme le Professeur Bernard Doudin qui a pu bénéficier d’un financement de la fondation pour développer des techniques non polluantes d’extraction de métaux rares :

« Certains éléments spécifiques sont très recherchés, vu leur utilité industrielle, comme les terres rares magnétiques, clefs pour les batteries, éoliennes et moteurs d’importance croissante pour une société éco-responsable. Ce projet de recherche a permis de mettre en place une méthode novatrice, simple, efficace et non polluante permettant de les extraire. L’aide de la fondation a permis la mise en place d’un projet initialement à « haut risque », difficilement financé par des organismes d’état. Ce sujet serait probablement resté dans les tiroirs sans son soutien. »

Prof Bernard Doudin

Ce soutien pérenne est un signal de confiance fort en provenance de l’industrie envers la communauté de chercheurs et l’ensemble du pôle de recherche en chimie strabourgeois, reconnu pôle d’excellence pour la France par l’État. Ce don renforcera les missions de la Fondation pour la Recherche en Chimie :

  • Renforcer, faire rayonner et dynamiser l’excellence du pôle de recherche en chimie strasbourgeois.
  • Apporter des leviers pour faciliter les activités des chercheurs.
  • Faire rayonner les laboratoires auprès du monde socio-économique.